ABO+2018-04-19 11:00

Dans la tête des candidats au Djihad

BILAN

Le psychologue Tobie Nathan livre son analyse du processus de radicalisation, après trois années de consultation auprès de dizaines de jeunes Français attirés par les thèses extrémistes.

hero image

  • Xavier Colin

Il y a ceux qui reviennent. Et qui font l’actualité dans la mesure où leur retour même pose problème. Djihadistes partis rejoindre Daech sur les terres de l’ex-Etat islamique autoproclamé, on les dit potentiellement dangereux, formatés qu’ils sont à diverses formes de violence extrême. Il convient donc de les déradicaliser. Question: quelles institutions peuvent maîtriser - réellement et durablement - les règles de la déradicalisation? Avant de pouvoir œuvrer dans cette voie, ne devrait-on pas, au préalable, comprendre ce qu’a été, pour ces centaines de jeunes candidats djihadistes, le processus de radicalisation?

24 heures