ABO+2019-04-17 16:31

«Nous voulons mettre la police face à un dilemme»

Lausanne

Les activistes d'Extinction Rebellion, qui comptent bloquer le Grand Pont ce jeudi, savent ce qu’ils risquent. Et en jouent.

Les militants écologistes de XR veulent pousser les forces de l’ordre à choisir entre l’action ou le retrait, comme lundi sur le pont Chauderon

Les militants écologistes de XR veulent pousser les forces de l’ordre à choisir entre l’action ou le retrait, comme lundi sur le pont Chauderon

(Photo: EBZ)

  • Emmanuel Borloz

Après le «petit-déj’ de la révolte» qui a bloqué le pont Chauderon lundi matin, les activistes du mouvement Extinction Rebellion, qui prône la désobéissance civile pour forcer les gouvernements à agir pour le climat, remettent ça à Lausanne. «La rébellion continue», confirme la branche lausannoise du mouvement, qui organise «un pique-nique festif» sur le Grand Pont ce jeudi à 12 h 15. En clair: se rassembler pour prendre possession de la chaussée et bloquer le trafic. Né à Londres fin 2018, Extinction Rebellion, ou XR, a fait du blocage de ponts et des actions choc sa marque de fabrique.

24 heures