ABO+2018-05-22 06:50

«Si je n’avais pas été noir, ça se serait passé différemment»

Justice

Pris pour un dealer, Claudio a subi une interpellation musclée de la police de Lausanne en 2016. Sa plainte est en passe d’être classée.

Pris à tort pour un dealer et rudoyé, Claudio se dit victime de discrimination et entend aller jusqu’au bout.

Pris à tort pour un dealer et rudoyé, Claudio se dit victime de discrimination et entend aller jusqu’au bout.

(Photo: Odile Meylan)

  • Chloé Banerjee-Din

«Je pense que ça se serait passé différemment si je n’avais pas été Noir.» La date du 28 octobre 2016, Claudio n’arrive pas à l’oublier. Ce soir-là, le jeune Lausannois fait son jogging au centre-ville, pas loin de chez lui. Il l’ignore, mais une opération de lutte contre le deal est en cours. Alors qu’il remonte la rue du Tunnel, pris à tort pour un dealer, il est intercepté par cinq agents de la police de Lausanne. Il finira sa soirée à l’hôpital, blessé aux jambes par des coups de matraque. «Le jour où c’est arrivé, je suis tombé de haut.» Passé le choc, il a saisi la justice, mais aujourd’hui c’est de nouveau la douche froide. Le Ministère public est en train de boucler son enquête. Issue probable: affaire classée sans suite.

24 heures