ABO+2019-05-12 22:05

Ekrem Imamoglu, maire déchu d’Istanbul, résiste à Erdogan

Turquie

L’opposant n’aura été maire de la plus grande ville du pays que durant dix-huit jours avant que le scrutin soit invalidé. Rencontre.

«La démocratie nécessite de la persévérance. Le peuple de Turquie croit en la démocratie, aussi nous devons nous représenter», affirme Ekrem Imamoglu.

«La démocratie nécessite de la persévérance. Le peuple de Turquie croit en la démocratie, aussi nous devons nous représenter», affirme Ekrem Imamoglu.

(Photo: Keystone)

  • Jérémie Berlioux

  • Istanbul

Personne ne l’avait vu venir, pourtant Ekrem Imamoglu, candidat de l’opposition aux élections municipales d’Istanbul, pourrait bien durablement affaiblir Recep Tayyip Erdogan et son Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir depuis 2002. Istanbul, fief politique du président, est l’objet d’une bataille déterminante pour l’avenir démocratique de la Turquie. La capitale économique du pays est le cœur du système clientéliste à la base de la vie politique turque et qui alimente les cercles proches des dirigeants de l’AKP.

24 heures