ABO+2019-01-03 20:01

Face aux «gilets jaunes», Mélenchon divise à gauche

France

Le leader de la France insoumise dit sa «fascination» pour Éric Drouet, l’un des meneurs de la contestation arrêté mercredi.

Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, fustigé par la gauche pour son soutien jugé opportuniste à Éric Drouet.

Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, fustigé par la gauche pour son soutien jugé opportuniste à Éric Drouet.

(Photo: AFP)

  • Nicolas Ropert

  • Paris

Il n’aura fallu attendre que quelques minutes après l’arrestation mercredi à Paris d’Éric Drouet, l’un des chefs de file des «gilets jaunes», pour que Jean-Luc Mélenchon se fende d’un tweet de soutien. Dès qu’il apprend que le modérateur de la page Facebook «La France en colère» est interpellé puis placé en garde à vue pour avoir organisé une manifestation non déclarée, le leader de la France insoumise (FI) devient son premier avocat en dénonçant un «abus de pouvoir» ainsi qu’une «police politique».

24 heures