2014-12-29 07:50

Les panneaux solaires qui défient la neige

Energie

Un entrepreneur installé en Valais propose un système permettant de déneiger aisément les capteurs.

Caspar Müller, inventeur du panneau solaire qui défie la neige.

Caspar Müller, inventeur du panneau solaire qui défie la neige.

(Photo: DR)

  • Laurent Aubert

  • Martigny

«Les panneaux solaires, c’est bien joli, mais ça ne vaut rien sous la neige!» Cette remarque, Caspar Müller l’a souvent entendue, surtout en Valais. Passionné par les énergies alternatives et le solaire en particulier, le patron de l’entreprise Valsol, à Ravoire (VS), a la solution: un dispositif qui permet de détecter lorsque les cellules sont couvertes de neige et de les chauffer légèrement le temps de faire glisser le manteau blanc.

«J’ai commencé à m’intéresser à l’énergie photovoltaïque en 1972, raconte ce Thurgovien installé en Valais. J’avais alors quatorze ans et le solaire était pour moi une sorte de hobby: je faisais venir des cellules des Etats-Unis pour mes montages.» Par la suite, Caspar Müller a monté des installations durant des années pendant son temps libre. Mais ce n’est qu’en 2008 qu’il a fondé Valsol, une des premières entreprises en Suisse romande proposant des installations solaires permettant aux particuliers de produire leur propre courant électrique.

Comme tous les installateurs de solaire, Caspar Müller s’est heurté au problème de la neige: lorsque les panneaux sont masqués, la production d’électricité est pratiquement nulle même si un soleil éclatant brille au-dessus. Pour dégager les panneaux, Caspar Müller a tout essayé. Par exemple en les arrosant d’alcool, avec des tapis chauffants, avec des résistances analogues aux vitres dégivrantes des voitures. En vain.

Mon Image

Finalement, Caspar Müller décide d’exploiter une des propriétés naturelles des panneaux solaires: lorsqu’elles produisent de l’électricité, les cellules chauffent légèrement. Il en va de même si l’on y injecte un peu de courant. En cherchant, il trouve une solution clés en main: «Le fabricant allemand Solutronic propose un concept de déneigement éprouvé avec succès depuis des années comportant un onduleur nouvelle génération et un élément de commande.»

L'onduleur, composant-clé
Composant indispensable de toute installation photovoltaïque, l’onduleur sert à transformer le courant continu produit par les panneaux en courant alternatif utilisable dans la maison ou injectable sur le réseau électrique. Au lieu d’un onduleur ordinaire qui fonctionne seulement dans le sens panneau-réseau, l’onduleur bidirectionnel de Solutronic peut au besoin alimenter les cellules solaires en électricité – et donc les chauffer. Et c’est le module de commande (la «Snow Free Box») qui détecte si le panneau est couvert de neige.

Quelques conditions doivent être remplies pour que le système fonctionne. «Les panneaux doivent être suffisamment inclinés, au moins 25 degrés, pour que la neige fondue puisse glisser», souligne Caspar Müller. En outre, ils doivent être placés à une hauteur suffisante pour que la neige ne s’amoncelle pas en bas.

Pour Caspar Müller qui distribue les produits Solutronic en Suisse romande, l’un des avantages du système est que l’installation peut être modifiée par la suite, en cas d’augmentation de puissance (pose de panneaux supplémentaires), sans qu’il soit nécessaire de remplacer l’onduleur. En effet, ce dernier est réglable de 3 à 12 kW. Pour les férus de technique, les onduleurs sont triphasés et équipés de trois Tracker MPPT. Quant à la Snow Free Box, elle fonctionne avec un détecteur optoélectronique d’origine suisse.

Le jeu en vaut-il la chandelle?
Actuellement, les panneaux photovoltaïques fournissent 70% seulement de leur production annuelle potentielle. En débarrassant la neige durant la mauvaise saison, la productivité annuelle peut être augmentée de 25%. Avec ce système, une installation solaire produit du courant électrique toute l’année, même en plein hiver. Plusieurs installations sont en fonction depuis 2009 au canton des Grisons. A S-chanf (GR) par exemple, où un paysan a équipé cinq toits, le succès est évident, selon Caspar Müller.

Les systèmes à déneigement automatiques sont-ils appelés à se généraliser en Suisse? Caspar Müller en est persuadé: «Avec un système qui permet d’assurer la production toute l’année, le solaire photovoltaïque se présente définitivement comme la source d’énergie principale permettant d’assurer l’autonomie de chaque bâtiment.»

24 heures