2020-03-17 21:05

Les contaminations sont en hausse dans le canton de Vaud

Coronavirus

Le canton compte désormais cinq décès et 400 personnes ont été testées positives depuis samedi.

«On dépiste beaucoup, donc on trouve beaucoup de nouveaux cas.»

«On dépiste beaucoup, donc on trouve beaucoup de nouveaux cas.»

(Photo: Keystone)

Dans le canton de Vaud, le nombre de victimes du coronavirus prend l’ascenseur. Mardi soir, on dénombrait près de 700 Vaudois contaminés (en hausse de 400 âmes depuis samedi): 95 sont hospitalisés, 22 se trouvent en soins intensifs, détaille Éric Masserey, médecin cantonal adjoint pour les maladies transmissibles. Vaud compte désormais cinq décès. «On dépiste beaucoup, donc on trouve beaucoup de nouveaux cas, soupire le praticien. Et le responsable de préciser que, chaque jour, ce sont entre 500 et 600 personnes qui sont testées. L’office fédéral de la santé publique (OFSP) milite pour davantage de tests, mais nous en faisons déjà beaucoup.»

Côté prise en charge, Éric Masserey rappelle qu’en plus du CHUV les hôpitaux de Payerne, d’Yverdon, de Nyon, de Morges, de Vevey, de Rennaz et plusieurs permanences sont sur le pied de guerre. «Les hospitalisations augmentent, mais le nombre reste dans nos capacités, nous ne sommes pas débordés. Le dispositif s’étoffe et peut se déployer, quitte à être étendu aux cliniques. Nous ne sommes pas débordés, il reste de la marge», assure encore Éric Masserey, dont les efforts visent à ce qu’on n’atteigne pas de surcharge des infrastructures hospitalières.

Le Conseil d'État a mobilisé la Protection civile (PCi) pour soulager le système sanitaire. Environ 120 personnes s'activent pour l'heure sur le terrain. Ce dispositif va monter en puissance dès jeudi (besoins des EMS, services de soins à domicile).


Lire aussi:Berne se montre incapable de fournir des chiffres


Mardi, 320 nouveaux cas ont été signalés sur l’ensemble du territoire suisse. On est loin du pic des 841 nouveaux cas enregistrés en une seule journée dans le pays, qui date de dimanche, mais la situation n’en reste pas moins particulièrement tendue. Mardi toujours, le canton de Neuchâtel a enregistré un premier décès lié au coronavirus Covid-19, un homme âgé de 79 ans avec comorbidité, un profil de patient particulièrement à risque. Sur l’ensemble du pays, on compte désormais 27 décès et plus de 2650 personnes testées positives au virus, dont le conseiller d’État valaisan Frédéric Favre (PLR), isolé à domicile.

À l’heure où les frontières sont de plus en plus contrôlées, un système de macarons est mis en place à Genève pour le personnel frontalier qui travaille dans le secteur de la santé. Ce dispositif doit lui permettre de franchir la frontière plus rapidement. De son côté, l'Hôpital fribourgeois (HFR) veut doubler à 300 le nombre de lits en médecine interne et renforcer ses équipes pour répondre à la hausse attendue du nombre de patients souffrant du coronavirus ces prochaines semaines

24 heures