ABO+2020-03-10 19:01

Les entreprises attendent un soutien plus fort du Conseil fédéral

Coronavirus

Vendredi, la Confédération devrait annoncer un assouplissement des dispositions sur le chômage partiel.

L'entreprise de machine-outils Tornos, à Moutier, a mis près de la moitié de ses employés au chômage partiel.

L'entreprise de machine-outils Tornos, à Moutier, a mis près de la moitié de ses employés au chômage partiel.

(Photo: Keystone)

  • Clément Bonard

La dégradation de la situation conjoncturelle liée au coronavirus inquiète les entrepreneurs suisses. Depuis le 1er mars et la forte hausse des demandes de chômage partiel observée par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO), ils attendent des mesures du Conseil fédéral. «Nous souhaitons un changement des ordonnances du gouvernement et nous aimerions que le délai d’attente passe de 3 à 1 jour pour les entreprises qui font la demande du chômage partiel», explique Daniel Lampart, économiste en chef à l’Union syndicale suisse (USS).

24 heures