ABO+2019-09-25 22:44

Trump: la «faveur» de trop

Etats-Unis

La requête du président américain à son homologue ukrainien lui vaut d’être visé par une procédure de destitution.

Hasard du calendrier, les deux chefs d’Etat, Volodymyr Zelensky et Donald Trump, se sont rencontrés mercredi dans le cadre de l’ONU.

Hasard du calendrier, les deux chefs d’Etat, Volodymyr Zelensky et Donald Trump, se sont rencontrés mercredi dans le cadre de l’ONU.

(Photo: Saul Loeb/ AFP)

  • Jean-Cosme Delaloye à New York

Donald Trump s’est débattu toute la journée de mercredi à New York contre la réputation de mafieux que l’opposition démocrate tente de lui coller sur le dos. Le président américain, qui fait désormais formellement l’objet d’une enquête pouvant aboutir à sa destitution, n’a cessé de condamner la démarche initiée mardi soir par Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des Représentants. «Elle s’est égarée», a assuré le président des États-Unis après-midi à propos de l’élue qui mène désormais l’enquête sur lui. Nancy Pelosi reproche à Donald Trump d’avoir «violé» la Constitution américaine en demandant cet été au nouveau chef d’État ukrainien d’enquêter sur Joe Biden, l’un des principaux rivaux démocrates de Donald Trump pour la présidentielle américaine de 2020.

24 heures