ABO+2019-08-05 21:17

«Les gens disent que je suis très dangereuse»

Climat

À Lausanne, Greta Thunberg a demandé aux adultes de rejoindre les enfants et de porter le fardeau du changement climatique. Raillant au passage ses détracteurs.

Greta Thunberg et Jacques Dubochet au sommet de Smile For Future.

Greta Thunberg et Jacques Dubochet au sommet de Smile For Future.

(Photo: FLORIAN CELLA)

  • Virginie Lenk

Sa venue était bien sûr très attendue. Et lorsque la jeune et frêle militante suédoise est montée sur scène dans l’amphithéâtre de l’Université de Lausanne, aux côtés du Prix Nobel de chimie Jacques Dubochet et d’Ernst von Weizsäcker, président d’honneur du fameux Club de Rome, groupe de réflexion de scientifiques et d’économistes, les caméras n’ont d’abord vu qu’elle. Cible de la plupart des questions des journalistes, Greta Thunberg a répondu inlassablement, rappelant que «beaucoup de choses se sont passées cette année, mais que les émissions globales de carbone n’ont pas baissé et que nous sommes encore à la case départ. Nous devons faire tellement plus.»

24 heures