2020-03-13 21:56

Les contrôles réintroduits au cas par cas aux frontières

Coronavirus

L'accès en Suisse en provenance d'Italie est fortement restreint. Les touristes et requérants d'asile ne sont plus autorisés à entrer dans le pays.

hero image

(Photo: Keystone)

Des contrôles sont réintroduits au cas par cas «à toutes les frontières» avec effet immédiat, a indiqué le Conseil fédéral vendredi. Dans les faits, pour le moment, seule l’entrée en Suisse depuis l’Italie est restreinte. Car le pays est désigné à risque, contrairement à nos autres voisins.

«En Italie, tout est fermé. C’est différent de la France par exemple, indique la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter. Ce qui n’exclut pas qu’à terme, des mesures similaires soient appliquées à d’autres pays.» Désormais, seuls les citoyens suisses, les personnes qui ont un permis de séjour ou de travail, ainsi que celles qui sont «dans une situation d’absolue nécessité» sont autorisées à entrer depuis l’Italie. Le transit et le transport de marchandises sont aussi permis. Les migrants, eux seront refoulés. «Ils ne courent pas de danger particulier en raison du coronavirus en Italie et peuvent y déposer leur demande», estime Karin Keller-Sutter.

La disposition est aussi appliquée dans les aéroports. But de la mesure? «La Suisse doit s’assurer que ses structures médicales restent opérationnelles et qu’elles disposent de suffisamment de capacités pour soigner nos patients», indique la Saint-Galloise. À l’inverse, les Suisses sont priés de ne plus se rendre à l’étranger. «Le Conseil fédéral conseille de renoncer à toute visite non urgente dans un autre pays», affirme le conseiller fédéral Alain Berset. Il s’agit d’éviter que ces voyageurs ne surchargent les structures médicales d’autres États ou qu’ils restent coincés aux frontières.

24 heures