2014-10-28 07:14

Une fondation pour pérenniser le Bois de Chênes de Genolier

La Côte

L'entité qui reprendra la gestion du bois d'importance nationale a été créée. Elle aura comme but de restaurer la vieille ferme dont les bases datent du 17e siècle.

  • loading indicator

  • Raphaël Ebinger

Le site est exceptionnel. Une grande partie du Bois de Chênes est une réserve intégrale dans laquelle l'homme n'est pas intervenu depuis 50 ans. «La forêt s'est développée de manière naturelle. Il n'en reste que de très rares cas en plaine. Il s'agit donc d'un laboratoire à ciel ouvert d'importance», souligne Rita Bütler de l'Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage.

Depuis 1966, la gestion du Bois de Chênes est assumée par le seul Canton, qui a décidé d'y renoncer sous cette forme dès 2015. Pour prendre le relais, la Commune de Genolier, dont 80% du bois est sur son territoire, a pris l'option de créer une fondation. Celle-ci existe officiellement depuis un mois. Elle regroupe des représentants de la Commune, du Canton et du Conseil régional du district de Nyon, des scientifiques, ainsi que des membres de l'association du Bois de Chêne de Genolier.

Mission pédagogique
Cette union sacrée aura comme première tâche de chercher le financement nécessaire pour réaliser des travaux de restauration de la ferme située au cœur du bois, dont les fondations datent du 17e siècle. Le bâtiment sera rénové sans être dénaturé. On y a apportera un peu de confort au conservateur qui y loge, tout en valorisant ce patrimoine bâti et en développant la mission pédagogique et didactique du site. Un abri pour accueillir les classes sera aménagé, alors que le four sera réhabilité, entre autres travaux. Le budget du chantier se monte à plus de 5 millions, doit 80% doivent encore être trouvés sous forme de dons et soutiens divers.

A noter que les petits parkings ne seront pas agrandis. Le nombre de visiteurs ne sera pas augmenté, puisque les difficultés d'accès à ce trésor naturel seront maintenues.

24 heures