2016-12-12 17:26

Une avancée vers le tourisme «4 saisons»

Château-d’Œx

Le Conseil communal a accepté samedi de débloquer des fonds pour préserver le domaine skiable.

Le téléphérique de La Braye est l'un des pivots du développement du tourisme «4 saisons» dans le Pays d'Enhaut.

Le téléphérique de La Braye est l'un des pivots du développement du tourisme «4 saisons» dans le Pays d'Enhaut.

(Photo: Chantal Dervey/Archives)

  • Christophe Boillat

La pratique du ski est en diminution constante en Suisse, et plus largement en Europe. Et Château-d’Œx n’échappe pas à la règle. «Des estimations indiquent que nos recettes touristiques hivernales ne représenteront plus que 30% en 2022, les 70% restants étant étalés sur les trois autres saisons», annonce le syndic Charles-André Ramseier. A la croisée des chemins, la société Télé-Château-d’Œx (TCO) planche sur un concept dit de «4 saisons» pour réorienter et diversifier les activités sur son domaine de La Braye. Et ce d’autant plus depuis la non-entrée en matière en mars 2015 du Conseil d’Etat quant au projet Monts-Chevreuils aux Moulins.

Samedi, le Conseil communal a accepté la demande de la Municipalité de cofinancer le crédit d’étude du projet «4 saisons», à hauteur de 42'000 francs. Le Canton, via la loi sur l’appui au développement économique, débloque 98'000 francs. «Le projet, dont les travaux sont déjà avancés, va de l’avant. Nous espérons avoir les résultats de l’étude fin mars», ajoute l’édile.

Dans les grandes lignes, l’étude va d’abord examiner l’idée du parc ludique d’apprentissage hivernal. Initialement prévu aux Monts-Chevreuils, le Canton a accepté de le voir déplacer à Praz-Perron, halte intermédiaire du téléphérique de La Braye. Une priorité absolue, car il est nécessaire d’obtenir la prolongation du permis d’exploitation qui se termine en septembre 2018. Ensuite sera étudié le concept «4 saisons», qui inclut notamment le projet «Edelweiss Paradise». Situé au sommet de La Braye, ce dernier propose une expérience novatrice de la montagne en associant un jardin alpin, un restaurant de qualité, un café, une terrasse panoramique, une petite ferme, des jeux, une boutique, un «train» touristique, etc.

L’ambition est de capter une petite partie des 2 millions de voyageurs attendus dès 2018 sur la nouvelle offre ferroviaire TransGoldenPass, entre Montreux et Interlaken. Le départ du téléphérique de La Braye, partie intégrante du concept d’excursion, se trouve à deux minutes de la gare de Château-d’Œx. La halte proposerait aux touristes d’associer de manière exhaustive les offres existantes du Pays-d’Enhaut (Pôle d’excursions, festivals des ballons et des enfants, colline du Temple, musées, etc.), celles à venir et les remontées mécaniques.

24 heures