ABO+2018-03-21 19:20

Des policiers lausannois feront face à la justice

Enquête

Le Nigérian mort suite à une interpellation musclée n’aurait pas opposé de résistance, selon l’avocat de sa famille. Six agents auraient été prévenus d’homicide par négligence.

Trois rassemblement ont déjà été organisés à Lausanne pour protester contre les circonstances de la mort de Mike, le 1er mars dernier suite à un contrôle de police.

Trois rassemblement ont déjà été organisés à Lausanne pour protester contre les circonstances de la mort de Mike, le 1er mars dernier suite à un contrôle de police.

(Photo: Odile Meylan)

  • Chloé Banerjee-Din

Des agents de la police de Lausanne auront affaire à la justice. Sans préciser leur nombre exact, le ministère public confirme que des policiers ont été mis en prévention pour homicide par négligence dans l’affaire du décès d’un homme suite à une opération antideal qui a viré au drame. Dans la soirée du 28 février dernier, Mike, un Nigérian de 40 ans, avait été contrôlé par un agent municipal, alerté par son «comportement suspect». Selon la police, face à son refus de coopérer, des renforts ont été appelés pour l’interpeller par la force. Il est mort le lendemain au CHUV.

24 heures