2016-05-20 08:07

Le Seco paie pour les chômeurs étrangers

Suisse

L'assurance chômage doit indemniser les étrangers qui ont travaillé en Suisse mais se retrouvent au chômage une fois de retour au pays. A la plus grande surprise du Seco.

Quiconque a travaillé et cotisé en Suisse a droit à des indemnités s'il se retrouve au chômage, même à l'étranger.

Quiconque a travaillé et cotisé en Suisse a droit à des indemnités s'il se retrouve au chômage, même à l'étranger.

(Photo: Keystone)

La Suisse doit payer pour le chômage de ses saisonniers. C'est ce qu'a découvert l'émission 10vor10de la télévision alémanique SRF.

A l'image des travailleurs portugais qui rentrent au pays en hiver où ils s'annoncent au chômage. Lisbonne fait ensuite parvenir la facture à la Suisse. «Nous payons les trois premiers mois», a confirmé Oliver Schärli du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

Mauvaise interprétation du Seco

Ce sont ainsi chaque année 1700 travailleurs portugais qui profitent de ce régime, pour un montant de 4,5 millions de francs. Mais la situation est la même pour tous les saisonniers ou les frontaliers, selon le nouveau règlement sur la libre-circulation datant de 2012.

La Suisse doit ainsi participer aux indemnités des chômeurs qui habitent hors des frontières mais qui ont travaillé sur son sol. Le Seco indemnise près de 27'000 personnes pour un montant de 200 millions de francs.

Des chiffres que le Seco n'avait pas du tout anticipés, a reconnu Oliver Schärli, en raison du manque d'expérience avec le nouveau système. Ces nouvelles normes profitent surtout aux frontaliers français, italiens et allemands.