2016-05-24 21:59

Le Conseil d’Etat goûte peu l’ironie d’un syndic

Grand Conseil

Le gouvernement juge «inadéquat» le ton des autorités de Noville qui ont refusé un cortège contre un forage gazier. Seule l’UDC soutient ses élus.

Le Conseil d’Etat, par la voix de Béatrice Métraux, a tancé la Municipalité de Noville, hier devant le Grand Conseil.

(Photo: ARC/Jean-Bernard Sieber)

Il est rare d’entendre le Conseil d’Etat critiquer publiquement le ton utilisé par une Municipalité. Hier, au Grand Conseil, la ministre Verte Béatrice Métraux l’a pourtant fait à propos de celle de Noville. Au début du mois, cette dernière a interdit une manifestation de protestation contre les forages gaziers de Petrosvibri. Son syndic UDC, Pierre-Alain Karlen, avait conseillé par écrit aux organisateurs d’aller en montagne pour «oxygéner avantageusement vos poumons et votre cerveau». Dans les médias, il avait qualifié l’action de «parasitisme sociétal».