2017-06-08 18:35

La Commission cantonale des jeunes a déjà six ans d'existence

Canton

Prévention du suicide, intégration des réfugiés mineurs, lutte contre l’homophobie: tels sont les thèmes abordés par ces ados engagés.

Anne-Catherine Lyon s'est engagée dès l'époque de la Constituante pour une commission des jeunes interlocutrice de l'Etat.

(Photo: JEAN-BERNARD SIEBER/ARC/A)

Recrutée par le Conseil d’Etat tous les deux ans, la Commission cantonale des jeunes va démarrer sa quatrième «législature». L’occasion a ainsi été saisie, jeudi, par la conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon de faire le bilan de ce cénacle de 25 adolescents (14 à 18 ans) qui a vu le jour en 2011.