2017-07-06 16:30

L'UDC Marcel Toeltl peut être traité de «raciste»

Suisse

Markus Portmann avait qualifié le politicien agrarien de «raciste déclaré». Une définition qui correspond parfaitement à la réalité, selon le TF.

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de Marcel Toeltl. (Jeudi 6 juillet 2017)

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de Marcel Toeltl. (Jeudi 6 juillet 2017)

(Photo: Twitter)

Le fondateur des Vert'libéraux du canton de St-Gall Markus Portmann pouvait en toute bonne foi traiter le président de l'UDC de St. Margrethen (SG) Marcel Toeltl de «raciste déclaré» et de «sympathisant nazi». Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté un recours du politicien UDC.

Recours rejeté

Le président de l'UDC de St. Margrethen voulait obtenir du Tribunal fédéral qu'il casse la décision de classer la plainte déposée contre Markus Portmann pour diffamation et calomnie. Markus Portmann avait qualifié Marcel Toeltl de «raciste déclaré» et de «sympathisant nazi» sur un site internet dans le cadre de la campagne pour l'élection au gouvernement st-gallois.

Marcel Toeltl avait déposé plainte. Le Ministère public st-gallois avait classé l'affaire en août 2016. La Chambre d'accusation du tribunal cantonal avait ensuite rejeté le recours de Marcel Toeltl qui demandait de casser la décision du Ministère public. Le politicien UDC avait alors déposé un recours au TF.

Racisme

Dans son jugement, le TF donne entièrement raison à la Chambre d'accusation du tribunal cantonal st-gallois. Celle-ci a correctement montré que les textes et les interventions de Marcel Toeltl dans les médias sociaux manifestent une façon de penser qui semble correspondre exactement à ce qu'on pourrait définir comme du racisme.

Le Tribunal fédéral rappelle que sur un de ses blogs Marcel Toeltl a écrit qu'il est prouvé que les réfugiés d'Erythrée et de Syrie viennent de pays avec un très faible QI (quotient intellectuel). Le politicien UDC dit aussi craindre que la population locale se mélange toujours plus avec celles qu'il juge inférieures. Ce concept, selon le TF, est repris de l'idéologie nazie de l'eugénisme.

Le TF souligne aussi que le politicien UDC suit sur Twitter des personnes dont le profil et les hashtags (#) ont un lien délibéré avec l'idéologie nazie. (Arrêt 6B_43/2017 du 23.06.2017)

ats