ABO+2019-08-13 17:01

«Pour l'UDC, revenir avec la criminalité étrangère va être compliqué»

Élections fédérales

Engluée sur la question du climat, qui inonde l’agenda politique, l’UDC remet en avant la thématique de l'insécurité. Une stratégie qui a ses chances? Entretien avec le politologue Pascal Sciarini.

Albert Rösti, président de l'UDC.

Albert Rösti, président de l'UDC.

(Photo: Keystone)

  • Florent Quiquerez

Mardi matin à Berne, des représentants de l'UDC ont présenté un document stratégique sur la criminalité et l’insécurité qui, selon eux, touchent la Suisse de plein fouet. «La violence porte un nom: les étrangers mal intégrés», cible le président Albert Rösti. Le parti propose de durcir le catalogue des peines, de renvoyer plus rigoureusement les «criminels étrangers» ou encore de rétablir les contrôles aux frontières.

24 heures