ABO+2019-07-18 12:04

Des milliers d’offres frauduleuses passent les filtres de sécurité

Cybercriminalité

Malgré des budgets annuels de lutte contre les arnaques conséquents, Anibis et Ricardo ne parviennent pas à détecter les escroqueries les plus sophistiquées.

hero image

(Photo: Keystone)

  • Benjamin Pillard

«On parle d’un investissement à 7 chiffres, chaque année.» Jelena Moncilli est spécialiste antifraude chez Anibis.ch, le site Internet de petites annonces le plus utilisé de Suisse romande. Elle lève le voile sur les moyens consentis par l’entreprise pour contrer les cyberescrocs. «Sur notre total d’un million d’annonces en ligne, 0,5% d’entre elles ne sont pas détectées par nos systèmes automatiques comme étant de nature frauduleuse.» Soit une moyenne permanente de 5'000 offres. Ramené au nombre de nouvelles annonces publiées chaque jour (12'800), cela représente une soixantaine d’escroqueries mises en ligne chaque jour sur la plate-forme.

24 heures