ABO+2019-03-13 22:10

«Je lui demandais des comptes en la tenant par le cou»

Suisse

Jugé à Besançon, le Français qui avait mortellement étranglé sa compagne et abandonné leur bébé à Yverdon nie avoir eu l’intention de tuer.

L’accusé est apparu sûr de lui devant le tribunal.

L’accusé est apparu sûr de lui devant le tribunal.

(Photo: DR)

  • Benjamin Pillard

«Une semaine plus tôt, elle m’avait demandé de quitter les lieux pour la fin du mois. Alors ce soir-là, je cherchais des réponses…» C’est un meurtrier très sûr de lui qui a pris la parole dans le box des accusés, mercredi à l’ouverture de son procès devant la Cour d’assises de Besançon. Français aujourd’hui âgé de 37 ans, Aurélien* avait été arrêté en pleine cavale vers son Midi natal, en janvier 2017. Il est jugé dans son pays – l’Hexagone n’extradant pas ses ressortissants – pour avoir mortellement étranglé Maéva* (30 ans), sa compagne et mère de leur bébé de 7 mois, dans leur appartement d’Yverdon (lire «24 heures» de mercredi).

24 heures