ABO+2019-05-12 22:14

Les relations troubles du «James Bond» du Vatican

Finances

Figure de la lutte antiblanchiment, le Fribourgeois René Brülhart côtoie des individus mêlés à des affaires de corruption. Enquête.

René Brülhart, président de la l'Autorité d'information financière du Vatican.

René Brülhart, président de la l'Autorité d'information financière du Vatican.

(Photo: Keystone)

On le surnomme le «James Bond de la finance». À 46 ans, René Brülhart est une pointure dans la lutte contre les criminels en col blanc. Il a fait ses armes au Liechtenstein, où il a dirigé durant huit ans l’Unité de renseignement contre le blanchiment et le crime organisé, avant que le pape ne le recrute en 2012 comme contrôleur des finances du Vatican. Mais certains documents dont dispose la cellule enquête de Tamedia (éditeur de ce journal) montrent une autre face de ce Fribourgeois, qui travaillait discrètement pour des personnes soupçonnées de corruption.

24 heures