ABO+2019-12-02 23:40

Rires, pleurs et longueurs ont marqué le nouveau parlement

Conseil national

La 51e législature du parlement suisse est lancée. Les élus ont juré, ont promis et se sont émus face à un chœur d’enfants. Récit.

hero image

(Photo: Keystone)

  • Antoine Grosjean à Berne

Je ne sais pas si c’est l’effet du vieillissement qui me gagne, mais cette rentrée parlementaire fait un bien fou. Un véritable bain de jouvence. Lundi sous la Coupole fédérale, une foule de nouveaux élus prend ses quartiers. L’ambiance est bon enfant. «J’aime ce côté convivial du parlement où l’on vient en famille», lâche Delphine Klopfenstein Broggini (Verts/GE) au pied des trois Suisses. Son collègue Nicolas Walder avoue qu’il se prépare à sa nouvelle fonction en prenant des cours privés d’allemand. Un souci que n’a pas François Pointet (Vert’lib/VD). Grâce à un séjour d’un an à Cologne et de deux ans à Zurich, il est bien armé de ce côté-là. «Mais c’est quand même impressionnant d’être ici pour sa prestation de serment.»

24 heures