ABO+2019-02-11 07:01

Les Bernois font retomber le soufflé pour le climat

Environnement

Un scrutin cantonal faisait figure de test pour le pays. Par 50,6% des voix, les citoyens ont refusé de déclarer la guerre au mazout.

hero image

Trois mille voix ont fait la différence. Les Bernois qui se sont rendus aux urnes dimanche – la participation a atteint 38% – ont refusé de justesse une loi ambitieuse pour lutter contre le réchauffement climatique. Les autorités cantonales entendaient économiser 50'000 tonnes de CO2 sur vingt ans et concrétiser ainsi à l’échelle de leur canton les engagements internationaux de la Suisse. Concrètement, toutes les nouvelles constructions auraient dû produire elles-mêmes une part de l’énergie qu’elles consomment. Les chauffages au gaz et au mazout existants auraient dû, dans la mesure du possible, être remplacés par des énergies renouvelables le moment venu.

24 heures