ABO+2019-02-11 18:39

«Pour mener une transition écologique, il faut bannir ces chaudières»

Energie

Pour Daniel Favrat, professeur honoraire à l’EPFL, les chaudières à mazout ou à gaz sont une aberration. Interview.

Daniel Favrat, professeur honoraire à l'EPFL.

Daniel Favrat, professeur honoraire à l'EPFL.

(Photo: EPFL)

  • Caroline Zuercher

Pour de nombreux scientifiques, l’utilisation de chauffages à mazout ou à gaz doit être bannie. En 2015 déjà, une quarantaine de professeurs de l’EPFL et de l’EPFZ s’étaient prononcés en faveur d’une telle interdiction d’ici à 2035. Daniel Favrat, professeur honoraire à l’Energy Center de l’EPFL, n’avait pas soutenu leur proposition car elle excluait de fait des technologies qu’il juge utiles comme la cogénération de chaleur et d’électricité. Mais pour l’essentiel, il partage l’opinion de la communauté scientifique: les chaudières à gaz ou à mazout sont à ses yeux une aberration. Il répond à nos questions.

24 heures