2019-01-11 17:44

Pour les opposants, la LAT suffit à stopper le mitage

Territoire

Le comité romand composé de politiques et de professionnels de l’immobilier dénonce un texte excessif en vue de l'initiative sur le mitage le 10 février.

Un large front économique et politique s'oppose à l'initiative sur le mitage.<p class='credit'>(Photo: Keystone KEYSTONE/Ennio Leanza)</p>

Un large front économique et politique s'oppose à l'initiative sur le mitage.

(Photo: Keystone KEYSTONE/Ennio Leanza)

Quelque 2700 terrains de foot par an. Huit par jour. Près d’un mètre carré par seconde. C’est le rythme auquel la surface bâtie s’étend en Suisse. Pour des logements, des zones industrielles, des infrastructures publiques, des routes. C’est aussi l’argument phare que brandissent les défenseurs de l’initiative populaire «Stop Mitage», soumise au vote le 10 février, qui prévoit de compenser toute nouvelle zone à bâtir par une surface agricole équivalente.