ABO+2018-06-12 18:27

En finir avec les «toilettes de la honte» place de la Riponne

Lausanne

La Ville investit 350'000 francs pour rénover les WC publics qui servent de shootoir aux toxicomanes. La moitié sera payante.

Les toilettes publiques de la Riponne provoquent régulièrement la colère et la honte des riverains qui les prennent en photo et les postent sur les réseaux sociaux.

Les toilettes publiques de la Riponne provoquent régulièrement la colère et la honte des riverains qui les prennent en photo et les postent sur les réseaux sociaux.

(Photo: Facebook)

  • Laurent Antonoff

Les Lausannois savent qu’en cas de besoins, même très pressants, mieux vaut accélérer le pas plutôt que de pousser la porte des toilettes publiques de la place de la Riponne. Insalubres, voire dangereuses en raison des seringues qui en tapissent le sol, elles sont devenues le shootoir des toxicomanes de la capitale vaudoise et provoquent régulièrement la colère et la honte des riverains. Sans parler du «propre en ordre» helvétique qui en prend un sérieux coup à chaque fois qu’un touriste ose s’y aventurer. Tolérée par les autorités, la situation va pourtant changer: la Ville a entamé la rénovation totale des lieux. Avec de nouvelles règles.

24 heures