2019-05-21 16:57

«J'ai découvert un endroit de la ville où on est comme à Florence»

Lausanne

Trois questions à Monique Keller, commissaire de Lausanne Jardins.

Monique Keller, commissaire de la manifestation.

Monique Keller, commissaire de la manifestation.

(Photo: JEAN-BERNARD SIEBER/A)

  • Lise Bourgeois

Quel est le principal défi dans l'organisation de cette manifestation?
C'est surtout la coordination entre les différentes équipes qui viennent d'un peu partout et qui n'ont pas forcément le même arrière-plan professionnel. Et là, il s'agit vraiment d'essayer de nouer la gerbe. C'est compliqué, mais heureusement je travaille en étroite collaboration avec le service des parcs et domaines qui sont d'un énorme soutien, de même que les autres services de l'administration.


Lire aussi:&nbspZoom sur cinq installations de Lausanne Jardins 2019


Quel a été le projet le plus difficile à concrétiser?
Clairement, c'est "L'eau et vous" (ndlr, le jet d'eau au milieu de la route à Saint-François). Au départ, nous voulions l'installer à Georgette, mais les services techniques nous ont plutôt aiguillés sur Saint-François. Il y a eu énormément de complexités techniques, notamment pour la sécurité. Les travaux ont dû être menés au milieu de la nuit pour qu'en aucun cas le trafic soit perturbé.

Y a-t-il un site, sur le tracé de la manifestation qui vous a particulièrement plu?
La promenade Jean-Jacques Mercier! Je ne la connaissais pas et j'ai découvert un site incroyable avec des essences exotiques. Ce site est construit en symétrie. C'est un endroit sublime, on a l'impression d'être à Florence! Il y a une vue de folie sur les Alpes et le lac. C'est incroyable de découvrir un endroit pareil et il n'est même pas utilisé...

24 heures