ABO+2017-11-11 08:42

Sept ingrédients pour réussir sa place publique

Lausanne

Quatre architectes urbanistes livrent leur vision. Le salut de la Riponne pourrait bien exiger plus de simplicité et d’unité.

Les habitués des places réaménagées du Marché (Renens), des Anciens-Fossés (La Tour-de-Peilz) et de la Sallaz (Lausanne) nous donnent leur avis.

  • Cindy Mendicino

Démarche populaire mais risquée, la refonte de la place de la Riponne est une priorité des autorités lausannoises. C’est donc l’équipe emmenée par le syndic, Grégoire Junod, qui portera la responsabilité de la transformation de ce lieu parmi les plus décriés de la capitale. «Nous avons tous à la maison une pièce moins belle, moins bien rangée que les autres, dit l’architecte urbaniste Jérôme Chenal. Eh bien la Riponne, c’est un peu ça!» Le coupé de ruban est agendé à 2026. Avant ça, une démarche participative – incluant aussi le Tunnel – sera menée. Une approche historique ainsi qu’une analyse financière sont aussi prévues.

24 heures

Anvers

La place du Théâtre a connu une transformation récente. Paola Vigano y a participé et juge le résultat intéressant. Un couvert a été ajouté face au monument emblématique de la place. Il est un abri pour les manifestations et le marché.
La place du Théâtre a connu une transformation récente. Paola Vigano y a participé et juge le résultat intéressant. Un couvert a été ajouté face au monument emblématique de la place. Il est un abri pour les manifestations et le marché.

Vigevano

Dans la petite ville du nord de l’Italie se trouvait un ancien parking désormais place centrale où seuls les vélos stationnent. Un bijou baroque que Nicolas Pham juge totalement réussi. Il dit avoir une «habitude assez conservatrice» en la matière.
Dans la petite ville du nord de l’Italie se trouvait un ancien parking désormais place centrale où seuls les vélos stationnent. Un bijou baroque que Nicolas Pham juge totalement réussi. Il dit avoir une «habitude assez conservatrice» en la matière.

Lausanne

Jérôme Chenal pense que «la meilleure place est celle où l’on reste des heures». Pour lui, c’est donc celle de la Madeleine qui a ses faveurs. Même s’il admet que des places italiennes et espagnoles provoquent facilement un «ah c’est joli!»
Jérôme Chenal pense que «la meilleure place est celle où l’on reste des heures». Pour lui, c’est donc celle de la Madeleine qui a ses faveurs. Même s’il admet que des places italiennes et espagnoles provoquent facilement un «ah c’est joli!»

Paris

Ariane Widmer aime la place Saint-Sulpice «parce qu’elle ose être vide et qu’elle accueille le Marché de la Poésie. Elle devient alors belle et tendre.» Ses alentours lui plaisent avec «les 4 belles façades qui la bordent puis juste quelques arbres et une fontaine.»
Ariane Widmer aime la place Saint-Sulpice «parce qu’elle ose être vide et qu’elle accueille le Marché de la Poésie. Elle devient alors belle et tendre.» Ses alentours lui plaisent avec «les 4 belles façades qui la bordent puis juste quelques arbres et une fontaine.»