2017-09-20 15:27

«Nous organiserons quand même une fête en son honneur»

Election au Conseil fédéral

La commune de Yens où vit Isabelle Moret retransmettait en direct de sa salle polyvalente l'élection au Conseil fédéral. Ambiance sur place.

Seule une dizaine d'habitants de Yens se sont rendus à la salle polyvalente du village pour suivre en direct l'élection au Conseil fédéral.

  • Fabien Grenon

Il est 9h, ce mercredi matin, à la salle polyvalente de Yens, commune d'Isabelle Moret. Seule une dizaine de citoyens ont répondu à l'invitation de la Municipalité pour y venir suivre en direct sur écran géant l'élection au Conseil fédéral. «A cette heure-ci, hélas, beaucoup de nos citoyens travaillent, tente alors d'expliquer le syndic, Jean-Luc André. Mais ce n'est pas grave. Il nous fallait marquer le coup. Car c'est vraiment extraordinaire, c'est historique, c'est une fierté pour nous qu'une citoyenne du village, également conseillère communale, soit candidate à l'élection fédérale.» Et les résultats du 1er tour qui viennent tout juste de tomber, et qui laissent déjà présager la suite, n'y changent rien. «On veut y croire jusqu'au bout.»

Mais comme prévu, l'excitation des quelques personnes présentes prend rapidement fin, à peine quinze minutes plus tard, une fois les résultats du second tour tombés. Avec 125 voix sur 244 bulletins, Ignazio Cassis est élu, devant Pierre Maudet (90 voix) et Isabelle Moret qui ferme la marche avec seulement 28 petites voix. Timides applaudissements dans la salle. «Je ne suis pas vraiment surprise, c'était couru d'avance, réagissait une citoyenne. Mais je suis quand même un peu déçue que ce ne soit pas une femme qui ait été élue au Conseil fédéral.»

La fierté ne faiblit pas

Malgré tout, le sentiment de fierté reste de mise parmi les quelques supporters d'Isabelle Moret qui ont désormais laissé le grand écran pour aller boire le café et manger le croissant offerts par la Municipalité. «Je suis juste un peu étonné de la rapidité avec laquelle Monsieur Cassis a été élu, indique Eric André, un habitant du village. On aurait peut-être voulu trois tours. Mais sinon je reste fier qu'une de nos citoyennes ait tenté de défendre sa place à Berne.» Pour Erwin Egger, conseiller communal à Yens tout comme Isabelle Moret, il faut philosopher: «Le point positif, c'est qu'on ne perd pas une conseillère communale. Sans compter que c'est très bien pour le Tessin d'avoir enfin un représentant au Conseil fédéral.»

Une réception officielle prévue

Quoi qu'il en soit, pour le syndic, cette élection aura permis aux habitants de Yens de faire plus ample connaissance avec Isabelle Moret. «Pour saluer son parcours, nous organiserons quand même une fête en son honneur. Et j'en suis sûr, tout ne fait que commencer pour elle. On en entendra prochainement parler», conclut-il.

24 heures